À la cadence de l’avenir

TRUCKSTOP

L’actuelle génération de camions détermine les processus à l’usine de MAN à Munich et dans le monde entier

Des centaines de cabines quittent tous les jours les chaînes de montage dans la construction de carrosseries à l’usine de MAN à Munich. Avec l’introduction de la nouvelle génération de camions, le processus de fabrication a de nouveau été repensé dans le réseau d’usines MAN du monde entier.

« Hautement automatisés » est le terme qui décrit le mieux les processus de fabrication chez MAN. Dans la seule usine de Munich, 480 cabines sont assemblées tous les jours à partir des pièces de carrosserie galvanisées à l’aide des robots de soudage. Aussi bien pour la nouvelle gamme que pour les gammes existantes. Les préparatifs pour les nouveaux véhicules ont entraîné quelques modifications dans l’usine mère à Munich : un nouveau bâtiment pour la construction de carrosseries, un plus grand nombre de robots. Désormais, 190 automates au lieu de 47 sont employés 24 heures sur 24. Un bloc de chauffage moderne alimente la fabrication.La deuxième station aussi, où atterrissent les cabines après la construction de carrosseries, est hébergée dans un nouvel atelier de peinture à plusieurs étages, le plus respectueux de l’environnement en Europe. C’est ici que les cabines de camion nouvellement conçues reçoivent leur couleur de lancement sur le marché, topaze doré.

Von der Hand aufs Band

Les peintres en carrosserie ont une tâche exigeante. Ils ont déjà peint les prototypes de la nouvelle génération de camions MAN. Les nouveaux camions sont désormais intégrés dans la fabrication en série. « Au début, nous avons effectué beaucoup de travail manuellement. Petit à petit, nous avons assimilé de nouveaux éléments et avons mis de plus en plus d’étapes de travail sur le tapis », explique Tim Hartgenbusch, le chef de l’atelier de peinture.Dès que la peinture est sèche, les ouvriers accueillent les carrosseries dans l’atelier de montage. Pour permettre aux travailleurs de se familiariser rapidement avec la fabrication des nouveaux camions, MAN a lancé un vaste programme de formation : l’on s’exerce aux nouvelles routines de travail dans la « MAN Academy » sur le site de production. Les cabines encore masquées ont été utilisées comme matériel de formation. Elles ont été désassemblées peu à peu, chacun des 1 800 ouvriers a pu désassembler et réassembler sa partie cinq ou six fois. Un « apprentissage » repris des anciens lancements de produits, révèle Thomas Lerch, le directeur de la MAN Production Academy. « Il est plus difficile de mémoriser les étapes de travail sur le tapis si l’on ne peut pas essayer de façon approfondie. Le temps manque. » La mesure est surtout censée contribuer à empêcher les endommagements, par exemple lorsque les boîtiers électroniques sensibles sont désormais intégrés aux faisceaux de câbles. Il n’est pas facile de changer, mais la joie à la perspective du nouveau modèle était source de motivation, selon Thomas Lerch : « Les collaborateurs ont pu voir le modèle entier assez tôt et même s’y asseoir pour l’essayer. »

Avant que les conducteurs puissent enfin y monter, les nouvelles cabines doivent être reliées aux trains de roulement dans le cadre du « mariage ». La chaîne de production a été considérablement élargie pour intégrer de manière optimale la variation et l’équipement de la nouvelle gamme dans la cadence. Le montage des cabines a été complètement réorganisé, douze autres stations y ont été ajoutées, le cadencement a été égalisé. Chaque station a entre 2min30 et 4min45 pour envoyer au banc d’essai 200 camions terminés tous les jours. Nouveaux véhicules. Nouvelle cadence. L’avenir est en marche chez MAN.

Vous pouvez trouver ici des informations supplémentaires sur la fabrication des camions MAN. 

L’avenir made by MAN. 

Vous trouverez ici toutes les informations sur les véhicules de la nouvelle génération de camions MAN.